Pig Island (Mo Hayder)

On m’a conseillée Mo Hayder à la suite d’un article sur Maxime Chattam. Etant toujours à l’affut de découverte, je ne me fis pas prier longtemps !

Surtout quand on me vend ses parutions comme étant bien trash et glauques, du lourd. Ah moins que je ne confonde avec Poppy Z. Brite dont on m’a dit beaucoup de bien également… ^^

*

9782266178754FS

*

C’est Tokyo qui a l’origine est sur ma liste, mais je me suis finalement laissée tentée par Pig Island, dont le quatrième de couverture m’inspirait plus.

Joe Oakes est journaliste et gagne sa vie en démystifiant les prétendus phénomènes paranormaux. En débarquant sur Pig Island, îlot perdu au large de l’Écosse, il est fermement décidé à vérifier si la trentaine d’allumés qui y vivent en vase clos vénèrent le diable comme les en accusent les gens de la côte. Et, surtout, il veut tordre le cou au mythe du monstre qui aurait élu domicile sur l’île, une mystérieuse créature filmée deux ans plus tôt par un touriste à moitié ivre.

Mais rien, strictement rien ne se passe comme prévu. Joe est confronté à des événements si atroces qu’ils bouleversent à jamais son idée de la peur et du mal…

*

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le récit est fouillé. Rien n’est simple ni évident. Au point que j’ai du mal à classer Pig Island dans la pure catégorie « thhiller/polar » habituel. On est embarqué dans une situation étrange et anormale, où le malaise s’installe.

D’un point de vue descriptif, ça reste tout à fait supportable. Certes, il y a de la boucherie mais l’auteur ne rentre pas trop dans les détails. On a pas droit à une description pendant quatre pages par exemple.

Tout vient en fait des personnages, absolument névrosés. Tout sauf lisses, Mo Hayder brouille les cartes et fait tout pour perdre le lecteur. Et le fait bien : je ne m’attendais pas particulièrement à cette fin, même si avec le recul on peut presque s’y attendre dès le départ. Peut ête parce que je ne connais pas encore l’auteur, et donc pas ses petites ficelles.

*

Malgré tout ça, je ne suis pas encore entièrement convaincue. Même si je l’ai lu en deux jours, je n’ai pas reçu de claque monumentale, pas de révélation particulière. Il ne me reste donc qu’à me plonger dans un autre de ses ouvrages pour confirmer ou infirmer ce sentiment. Surement Tokyo. Ah moins que vous n’ayez d’autres suggestions… 😉

Publicités

7 réflexions au sujet de « Pig Island (Mo Hayder) »

  1. Le roman divise les foules… et donc toi tu n’adores pas !
    Pour Tokyo, j’ai apprécié, mais je l’ai trouvé encore plus étrange que Pig Island. Une atmosphère générale assez malsaine…

  2. @ cocola : en effet, j’ai pas eu le déclic ou la petite étincelle qui m’a fait passer un moment de fou ! Mais je me laisse pas abattre, je tenterais Tokyo mais après une lecture n’ayant rien à voir (pas un double enchainement thriller/polar quoi), ça fera plus d’effet et pas de comparaisons ! ^

  3. J’ai personellement trouvé Pig Island moins bon que Tokyo. Mais pas mal quand même.
    Après je trouve Tokyo plus réaliste et prenant; la vérité historique renforce peut être cette impression?
    Je suis impatiente de voir ce que tu en penses.

  4. Moi aussi, il m’a un peu déçu ce bouquin. Fin excellente (c’est un critère de bonne note pour moi, une fin qui surprenne et qui ne laisse pas sur sa fin. Très difficile!), mais j’ai trouvé quelques longueurs etd es circonvolutions scénaristiques sans intérêt.
    J’ai lu mieux quoi, sans pour autant ne pas avoir aimé.
    Skin est pas mal aussi, disons qu’il m’a plus emballée.

  5. @ Audrey : Les goûts et les couleurs parfois… Le 4ème de couverture me semblait plus alléchant, comme quoi, c’est trompeur. Remarque, au moins maintenant je sais un peu plus à quoi m’attendre avec le « style Mo Hayder », donc je pense que je ne prendrais pas Tokyo de la même façon que j’ai lu Pig Island… ^^
    @ Aurélie : On attend parfois beaucoup de choses d’un auteur dont on entend que des éloges ! Rien n’est parfait, j’ai eu un peu le même ressenti que toi sur certains passages. Skin c’est le dernier qu’elle a sorti non?

  6. @ Céline : (oh le joli prénom… ^^)  à toi de voir si tu as beaucoup de choses à lire à côté ! Je ne peux pas t’être d’une grande utilité pour le coup, vu que je n’ai lu que celui ci… Difficile de comparer donc !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s