Le joueur d’échec (Stefan Zweig)

Je me décide enfin à briser cette pause qui s’éternise quelque peu. Débutée suite aux vacances et prolongées par ma flemmardise aiguë. Je vais donc essayer de reprendre un rythme plus soutenu pour octobre et les mois à venir.

Au programme si tout va bien, beaucoup de reviews de concerts, et de la littérature. Rien de bien innovant en soit pour le moment ! Mais j’ai d’autres rubriques en tête, notamment cinématographique…

.

97822511

.

Allez, trèves de bavardages, rentrons dans le vif du sujet ! Au menu aujourd’hui, une nouvelle de l’autrichien Stefan Zweig, nommée le joueur d’échec.

.

Qui est cet inconnu capable de remontrer au grand Czentovic, le champion du monde des échecs, véritable prodige aussi frustre qu’antipathique? Peut-on croire, comme il l’affirme, qu’il n’a pas joué depuis plus de vingt ans? Les circonstances dans lesquelles l’homme a acquis cette science sont terribles. Elles nous renvoient aux expérimentations nazies sur les effets de l’isolement absolu, lorsque, aux frontières de la folie, entre deux interrogatoires, le cerveau humain parvient à déployer ses facultés les plus étranges. Une fable inquiétante, fantastique, qui « pourrait servir d’illustration à la charmante époque où nous vivons ».

.

.

Au fil de mes lectures bloguesques, le nom de Stefan Zweig revenait très souvent, couvert d’éloges. Etant toujours à l’affut de découverte, je me suis donc laissée séduire par le joueur d’échec. Le fait que ce soit une nouvelle (courte donc, environ 90 pages) ne me faisait pas trop prendre de risque dans le cas éventuel que ça ne me plaise pas.

.

Bon autant vous le dire tout de suite, comme beaucoup j’ai adoré !!

Le thème peut en apparence rebuter, mais bien au contraire c’est très prenant ! Les échecs ont cette aura de complexité et de science, d’art et de concentration qui en font plus qu’un simple prétexte au livre pour mettre en scène deux personnages atypiques et aussi différents l’un de l’autre, réunis sur place par une même connaissance. Czentovic d’un côté : ultra doué mais très « brut de décoffrage ». L’image même du paysan slave d’après guerre n’ayant reçu pour toute éducation que celle de la terre. Face à lui, Mr B. issu d’une grande famille autrichienne et tout ce qu’il y a de plus cultivé.

.

La partie d’échec que vont se livrer les deux protagonistes mettra en avant leur vie respective et les horreurs qu’ils ont du traverser. Car les deux sont plus ou moins des rescapés, ayant subi les affres d’une époque particulièrement difficile… Le tout est retranscris avec beaucoup de finesse et de réalisme, on est vite happé par le style de Zweig qui a ici un don particulier pour mettre en relief les bons et mauvais côtés de la nature humaine.

.

.

Une très belle découverte donc, que je vous encourage à faire (si ce n’est pas déjà fait 😉 ), un auteur que je vais creuser un peu plus. D’ailleurs à ce point, si vous avez des suggestions d’ouvrages, un petit commentaire sera plus que le bienvenu !! 🙂

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le joueur d’échec (Stefan Zweig) »

  1. Je te conseille vivement La confusion des sentiments. Je n’ai jamais, quelle honte, lu Le joueur d’échecs même si j’ai bien l’intention de le faire un jour, mais La confusion reste un de mes souvenirs les plus marquants de ma vie de lectrice !

  2. @ cocola : bah y’a pas de honte à ne pas avoir lu un livre hein ! on a toute une vie pour découvrir divers incontournables ! ^^ Je note ta proposition en tout cas, merci !! 🙂
    @ praline : j’ai l’impression qu’on ne peut qu’être difficilement déçu par un Zweig ! Je note également ta suggestion, merci beaucoup ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s