Rien ne nous survivra (Maïa Mazaurette)

J’ai chopé ce bouquin un peu par hasard en allant faire un tour (pour la première fois !) à la librairie Scylla, située à Paris… J’entends par « hasard » que je n’avais pas prévu d’en faire l’aquisition à l’origine, étant principalement venue découvrir la librairie et voir si Ainsi naissent les fantômes était dispo ! Sauf que vu la quantité d’ouvrages présente, difficile de ne pas jeter un oeil sur tout le reste… 🙂 Connaissant déjà Maïa Mazaurette pour avoir lu un certain nombre de ses articles parus sur Madmoizelle et son roman Dehors les chiens, les infidèles ! je ne pouvait que me laisser tenter par Rien ne nous survivra et son 4ème de couverture à en faire baver plus d’un…

Alors, verdict ?

Rien ne nous survivra

Maïa Mazaurette nous emmène tout droit dans un Paris d’apocalypse, entièrement ravagé par une guerilla opposant les jeunes contre les vieux, les premiers s’étant révolté contre les institutions et les règles mises en place par les second au nom de leur liberté. Particularité de cette révolte? L’âge limite de la jeunesse est fixé à 25 ans… Passé cette deadline, une seule issue : la mort. Pas le temps de chipoter ou d’en savoir un peu plus, l’auteur nous fait rentrer dans le vif du sujet immédiatement, et non sans une certaine brutalité : on mort d’entrée de jeu la poussière, sans pouvoir s’empêcher de se situer au sein de tout ce fatras… Pour ma part, j’ai d’ors et déjà dépassé la date de péremption de 4 ans !

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, cette lecture fût très plaisante. Le rythme est effréné et soutenu, rendu encore plus mordant par des phrases courtes et tranchantes. J’ai également beaucoup apprécié le découpage et la présentation de l’histoire puisqu’en effet, on est ici loin d’une narration classique. Les chapitres sont dégressifs, infligeant au lecteur un compte à rebours inexorable (dont l’issue ne peut que sembler funeste) et alternent les points de vue des deux protagonistes principaux (Silence et l’Immortel), le tout entrecoupé de messages de propagandes qui nous permettent d’en savoir un peu plus sur l’origine et l’avenir de la révolte.

Mais le coeur de l’histoire, ce qui fait la grande force de Rien ne nous survivra, c’est bien évidemment la relation complexe et ambigüe qui lie Silence et l’Immortel. A travers leurs chapitres, ces deux personnages (parmi les plus charismatiques du mouvement jeune et servant en quelque sorte de modèle), nous content au départ leur propre vision du mouvement, leur quête de (non) reconnaissance mais surtout la rivalité qui les oppose et qui va prendre une proportion telle qu’il en devient difficile de discerner quels sentiments, de l’amour ou de la haine alimente un tel conflit. Plus on avance dans le récit, plus on sent que l’on atteint un point de non retour. Les rôles ne cessent de s’inverser, chacun son tour disposant d’un avantage éphémère sur l’autre, auquel une pointe de fantastique vient amener son lot de mystère supplémentaire pour se terminer sur un final plutôt savoureux…

.

Une excellente lecture donc, Maïa Mazaurette confirme encore une fois son grand talent pour composer des histoires prenantes et nous offre ici une très bonne matière à réflexion sur notre propre univers… 2013 commence donc plutôt bien!

Publicités

2 réflexions au sujet de « Rien ne nous survivra (Maïa Mazaurette) »

  1. Le problème des PAL/LAL à rallonge… x) D’autant qu’ici, l’état d’esprit peut être « crucial » pour une bonne lecture ! Crucial, c’est peut être un peu fort, mais si on a vraiment envie de le lire (et non pas par défaut parce que y’a rien d’autre), l’immersion va être encore plus grande!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s