Windhaven (Lisa Tuttle/George R.R. Martin)

Waaah une chronique de bouquin, ça faisait un moment ! Et pas n’importe lequel puisque je vous invite à plonger dans Windhaven, monde écrit à quatre mains par deux poids lourds de la SFFF mondiale : à ma droite, George R.R. Martin qui fait régulièrement son apparition sur ce blog et à ma gauche, Lisa Tuttle que j’ai eu l’occasion de découvrir avec l’excellent recueil Ainsi naissent les fantômes. C’est parti !

*

windhaven by martin and tuttle

*

Comme son nom et la couverture l’indiquent, c’est en version originale que j’ai parcouru ces lignes. Ca se lit aisément, je n’ai pas rencontré de difficultés particulières avec la langue de Shakespeare comme ça a pu être le cas pour Miéville ou Bacigalupi. Mais pour ceux que l’anglais rebuterait, c’est vers sa traduction française titrée Elle qui chevauche des tempêtes qu’il faut vous tourner !

Le roman est structuré en trois parties distinctes, nous emmenant à la découverte de l’incroyable vie de Maris, fille de pêcheur que rien ne prédestinait à prendre les voiles de cette façon et surtout pas les traditions bien ancrées. On plonge donc en plein coeur de trois étapes cruciales de sa vie, au cours desquelles ses actions auront des conséquences incroyables sur le petit univers de Windhaven. Mais attention, point d’épopée épique l’arme à la main ici, Mr Martin et Mme Tuttle choisissant de décrire ces combats du quotidien, ceux qui permettent de trouver sa place dans la société mais qui impliquent également de se regarder en face tout en acceptant ou non ce que nous renvoie le miroir. Si le rythme est relativement lent, tout est cependant fait pour placer le lecteur en immersion totale. On ne sait pas grand chose de cet étrange monde essentiellement aquatique si ce n’est que ses habitants sont arrivés via les étoiles, issus d’une société bien plus développée que celle peuplant ces quelques îles éparpillées. Les personnages (surtout secondaires) ne sont pas non plus ultra développés, nous évitant descriptions interminables et parti pris, si ce n’est celui de suivre la vision de notre héroïne. Et pourtant, il s’avère très aisé de rentrer dans cette société, de comprendre ses us et coutumes tant un certain nombre de situations s’apparentent à notre propre monde, à notre propre histoire.

En effet, l’adaptation forcée de ces nouveaux migrants aura également recréé ce qu’on pourrait nommer un système de castes, où les Flyers sont rois mais dont les ailes, rares et précieuses, s’héritent seulement via la famille, condamnant le reste de la population à terre. Et c’est bien évidemment de système, injuste à ses yeux, que Maris va remettre en question, chamboulant ainsi l’ordre établi sur Windhaven. Mais à quel prix ? Notre duo d’auteurs réussit très bien à présenter la situation à différentes période sde la vie de l’héroïne (loin d’être sans défauts), selon son expérience et son impétuosité, de la fougue de la jeunesse à l’acariatreté de la vieillesse. On ressent parfaitement la difficulté (et la violence inévitable qui en découle) qu’il peut y avoir à remettre tout un système en cause, puisqu’encore faut il proposer quelque chose tenant la route à mettre en place ! Et de côté là, on prend très facilement en compte les différents points de vues des personnages, en fonction de leur culture et de leur éducation.

*

George R.R. Martin et Lisa Tuttle nous offrent donc ici un très beau voyage à travers les cieux, un grand bol d’évasion dans lequel on se plonge avec bonheur. Tout en se questionnant sur les droits et les devoirs de chacun, et à quel point il est bon de ne jamais rien prendre pour acquis tant les choses peuvent évoluer rapidement…

Publicités

16 réflexions au sujet de « Windhaven (Lisa Tuttle/George R.R. Martin) »

  1. Bonjour,
    je me souviens d’un roman assez féministe dans le propos. On sent bien que Martin n’écrit pas seul, il est vraiment beaucoup plus indulgent que dans « Le trône de fer » avec ses personnages.
    Le roman existe aussi en français sous le titre « Windhaven ».

    1. Oui pour le coup, la gent féminine est loin de se laisser faire ! Je ne me rends pas du tout compte de qui a écrit quoi, mais on sent bien que c’est plus nuancé que le Trône de fer… 🙂
      Je ne savais pas qu’il avait été également publié en français sous son nom d’origine !

    1. Le monde est plus un « prétexte » ici pour poser le décor et montrer l’importance des flyers pour la communication entre îles mais ça reste très dépaysant !

  2. Le monde aquatique me fait penser à « Un monde d’azur » de Jack Vance.
    À part ça, dans ma volonté de lire le maximum de choses de Martin, celui-ci finira dans ma PAL un jour où l’autre…

    1. arg, Jack Vance je crois pas retenter avant un bon moment vu ma déconvenue avec la Terre Mourante… :/ Pour Martin, je suis un peu dans la même démarche aussi… x)

  3. Intéressant! Une autre addition à ma « liste à emprunter » 🙂 Est-ce que c’est une nouvelle tendance, les livres à quatre mains? J’ai acheté récemment un livre de SF écrit par Terry Pratchett et je ne sais plus qui est le second auteur…

    1. alors LE nom qui me vient en tête immédiatement c’est Neil Gaiman (avec l’excellent De bons présages) mais je pense plutôt que c’est de Stephen Baxter qu’il s’agit… Je l’ai vu passer celui là, mais je ne m’y suis pas encore intéressée ! ^^

    1. c’est tout à fait le genre de bouquin dont l’appréciation dépend de l’état d’esprit au moment de la lecture… J’aurais surement moins accroché si je l’avais lu plus lentement !

  4. Je l’avais adoré, et plus que tout, toutes ces sensations de vol, si merveilleusement décrites ^^ Il est vrai que le mixe de ces deux auteurs ne peut donner que du bon 🙂

    1. c’est vrai que les vols sont très justement décrits ! Avec peu de mots, ils arrivent à nous plonger en plein dans les vents tourmentés de Windhaven !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s